Écosse

block_157_scotland

Le carré

Disposés et appliqués par Nancy Woollven, les tartans de ce carré illustrent les murs crénelés de châteaux présents partout en Écosse. Le tartan, fait de motifs multicolores entrecroisés de façon complexe, est sans doute le tissu le mieux connu au monde. Chaque motif représente un clan particulier. Toutefois, les tartans Royal Stewart et Blackwatch sont « libres », ce qui veut dire que tous peuvent les porter. En fait, le tartan est si important dans la culture de l’Écosse qu’un registre a été créé afin de préserver tous les motifs qui ont été élaborés au fil du temps. Dans la plupart des clans, différents tartans servent à l’habillement, à la chasse et au deuil et ils sont portés en fonction des occasions. L’usage le plus connu du tartan est sans doute le kilt, cette jupe traditionnelle à plis portée par les hommes écossais. La fabrication d’un kilt nécessite jusqu’à 8 verges de tissu.

La bruyère brodée, représentant les collines recouvertes de bruyère du pays, et le chardon en appliqué délicat, censé être un protecteur de l’Écosse, comblent le centre du carré. Selon la légende, il y a plusieurs siècles, des envahisseurs ont tenté de s’approcher discrètement de guerriers écossais endormis. Ceux-ci se sont réveillés quand les intrus se sont écriés de douleur après avoir mis le pied sur des chardons; ce faisant, les Écossais ont pu les vaincre.

 

Scottish Heather - geograph.org.uk - 428241
Champs de bruyère
Kilchurn castle - geograph.org.uk - 1093706
Château de Kilchurn
Salisbury crags edinburgh evening
Édimbourg
Maple leaf tartan
Tartan Feuille d’érabl

Culture

L’Écosse est un des quatre pays formant le Royaume-Uni. Cette terre de hautes montagnes, de lochs spectaculaires et de côtes maritimes sauvages possède aussi une histoire et une culture riches. Le peuple, formé de plusieurs groupes ethniques, est plein d’entrain et farouchement fidèle. Il a aussi une solide identité et un sentiment d’identité collective. L’anglais est la langue officielle, quoiqu’il soit parlé avec l’accent et le vocabulaire uniques des Écossais. Le gaélique et l’écossais, un dialecte de l’anglais, sont aussi parlés. Les liens familiaux ont toujours été forts à l’intérieur de la culture écossaise comme en fait foi la formation des clans, qui sont des groupes sociaux formés de familles ayant un ancêtre commun.

La vie culturelle de l’Écosse a été marquée par un fort taux d’alphabétisation, et ce, dès l’époque médiévale. Ce fait, plutôt rare pour l’époque, a probablement contribué à l’éclosion des Lumières écossaises, au 18e siècle. Durant cette période, le pays a été l’un des épicentres dans le développement des sciences comme la philosophie, les mathématiques, l’économie, ou l’ingénierie. La littérature écossaise possède aussi son caractère propre. Le conte y est une forme d’art à part entière. La Burns night, ou « nuit de Burns », qui se tient le 25 janvier, est un exemple de l’attachement des Écossais à leur littérature. Durant cet évènement social incontournable, on récite les poèmes de Robert Burns, on porte des toasts aux invités, on joue de la cornemuse et on déguste le haggis, ce plat typiquement écossais fait d’estomac de mouton.

La musique et la danse traditionnelles jouent aussi un grand rôle dans la culture du pays. La cornemuse écossaise, jouée par des musiciens revêtus du costume écossais complet, est devenue l’emblème du pays et est reconnue partout sur la planète. En fait, les groupes de joueurs de cornemuse perpétuent la tradition musicale de l’Écosse au pays, mais aussi partout où les Écossais ont émigré au fil du temps. Les chansons traditionnelles sont aussi accompagnées du violon, d’accordéon et de harpe. Le ceilidh est une réunion sociale traditionnelle. Il est souvent improvisé, et tous sont invités à chanter, danser ou jouer d’un instrument. L’Écosse est aussi réputée par être le lieu de naissance du golf et du curling.

La poterie, le verre et l’argent, affichant des motifs celtes, sont des artisanats nationaux. La laine, qu’on tire des nombreux troupeaux de moutons qui paissent partout au pays, est utilisée dans la production des textiles de l’Écosse. Les textiles importants incluent les tartans, les vêtements en laine tricotée comme le chandail de Fair Isle, et le tweed Harris. Le tweed Harris est fabriqué dans les Hébrides : plus d’un million de mètres y sont produits chaque année.

Pendant plus de 200 ans, les Écossais ont immigré en grand nombre au Canada. Ils ont été impliqués dans tous les aspects du développement du Canada à titre d’explorateurs, d’éducateurs, de professionnels et de politiciens. En fait, les premier et deuxième premiers ministres du Canada, Sir John A. MacDonald et Alexander MacKenzie, sont nés en Écosse. Malgré le fait que les Écossais se soient bien intégrés dans la société canadienne, leurs traditions sont restées solides et plusieurs collectivités les ont jalousement conservées, notamment dans le comté de Glengarry, en Ontario. L’île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, est particulièrement reconnue pour le style de ses joueurs de violons, des descendants des quelque 25 000 Écossais qui s’y sont établis à la fin du 18e siècle. De nombreux évènements et activités, incluant les danses écossaises, jeux écossais et les festivals, tels que le St. Andrew’s Day et la Robbie Burns Night, sont célébrés annuellement à la grandeur du pays.

 

Commanditaire: Société d’histoire de Glengarry | Photos Wikimedia Commons